lundi 26 juin 2006

Réflexions sur la Charte des Compaillons

Nous venons de prendre connaissance de la Charte des Compaillons autoconstructeurs et, par souci de clarté à l'égard des bénévoles qui se proposent de participer à notre chantier, nous tenons à préciser les engagements que nous sommes en mesure de satisfaire et ceux auxquels nous ne pourrons ou ne voudrons pas adhérer.

Pour cela, je vais en reprendre le texte intégral et y insérer des commentaires...

Charte des « Compaillons »

(réseau d’échange et d'entraide des autoconstructeurs et professionnels de la construction bioclimatique en ballots de paille)

Principes

Nous, Signataires de la charte des Compaillons, exprimons notre désir de respecter, dans l’élaboration de notre habitat, l’environnement, la santé des êtres humains, la relation entre l’homme et la nature et de partager dans l’acte de bâtir nos richesses et compétences par le biais de l’entraide et des échanges.

OK à 100% !

Engagements

Nous nous engageons dans notre acte de construction :

-à préserver l’environnement par le choix de techniques et de matériaux privilégiant les matériaux premiers, les ressources naturelles, locales et de faibles incidences sur l’écosystème et la biodiversité.

-à préserver la santé des êtres humains par l’utilisation de matériaux sains, de systèmes de protection contre les ondes néfastes et de toutes techniques bioclimatiques améliorant les principes d’espace, de lumière et de bien-être.

-à organiser nos chantiers comme des lieux d’échanges multiples dans l’esprit de l’entraide et du partage du savoir.

Nous nous engageons, dans nos relations aux autres membres à respecter les choix de chacun et à privilégier une ouverture d’esprit constructive.

OK à 100% !

Nous, Compaillons, nous engageons lors de nos participations aux chantiers :

-à respecter les normes de sécurité mises en place par l’autoconstructeur ou le professionnel présent.

-à respecter les périodes dévolues à l’activité chantier et celles privilégiant l’échange.

-à nous munir des outils manuels et des vêtements de protection nécessaire aux travaux exécutés.

Là, c'est à vous de voir !

Nous, Compaillons autoconstructeurs, nous engageons :

-à sécuriser nos chantiers selon les normes lors de l’accueil de bénévoles.

On va faire de notre mieux, mais j'avoue que nous n'avons pas une idée de ce que peuvent être les normes en question... Je n'ai pas (encore ?) trouvé sur le forum des Compaillons. Si quelqu'un a un lien à nous indiquer, vous pouvez le faire en ajoutant un commentaire à cette page.

-à assurer chaque bénévole présent sur le chantier.

A vrai dire, nous ne sommes pas du tout obligés de vous assurer car c'est votre choix de venir sur notre chantier et vous avez certainement déjà une assurance individuelle accident (je crois que ça s'appelle comme ça). Elle est souvent incluse dans l'assurance de votre maison, renseignez-vous. Cela dit, nous allons souscrire une assurance à la MAIF qui couvre aussi le travail des bénévoles (et, dans notre cas de figure, c'est nettement moins cher que l'assurance des Castors : 294 Eur au lieu de 507 !). Mais, comme me l'a dit mon interlocutrice de la MAIF, ça vient s'ajouter à votre propre assurance en cas d'insuffisance (peu probable cependant) de celle-ci : donc, ça fait double emploi.

-à nous faire accompagner par des professionnels lors des phases de travaux, ouvertes aux bénévoles, dans lesquelles notre maîtrise n’est pas complète.

Non ! Avant tout pour une raison de budget. Le seul poste pour lequel nous faisons appel à des professionnels, c'est la charpente. Pour le reste, nous rassemblons bien sûr le maximum d'informations, mais nous ferons notre propre synthèse que nous confronterons ensuite à la réalité. Apprendre en faisant est ce que je préfère ! Un des avantages est que cela m'a souvent permis de trouver des solutions nouvelles bien adaptées à la situation. Si cela vous pose problème, je peux le comprendre et il vaut mieux que vous alliez sur un chantier encadré par des professionnels.

-à organiser l’emploi du temps entre les périodes dévolues à l’activité chantier et celles privilégiant l’échange d’information et de savoir.

Pas OK à 100% ! Bien sûr qu'il faut de l'organisation, mais je préfère la souplesse du roseau à la rigidité du chêne pour une meilleure adpatation aux différents paramètres du moment (humains, climatiques, matériels, etc.). Notez aussi que, pour des raisons professionnelles, je peux être absent du chantier à certains moments : Estelle prendra le relais quand ce sera possible pour elle. Ce peut être l'occasion pour vous de vous reposer, de continuer à travailler sur ce que vous avez commencé ou ... de faire du tourisme ! Je comprends que cela puisse déranger certains d'entre vous et c'est pourquoi je vous avertis à l'avance de cette possibilité. Sachez tout de même que je vais faire mon possible pour être présent au maximum (quitte à travailler le soir au bureau !).

-à faire participer chacun en fonction de ses compétences.

Bien sûr ; et vous serez sans aucun doute assez libres pour dire ce qui vous plaît et vous déplaît, ce qui vous est facile et difficile, etc.

-à équiper nos chantiers de conditions favorables à la vie et à l’hygiène des bénévoles (abri, toilette sèche, point d’eau.)

Nous allons faire le maximum. Mais vous pourrez aussi loger ou camper chez nous si les conditions d'hébergement sur le chantier vous semblent trop "spartiates".

Nous, professionnels adhérents des compaillons, nous engageons :

-à travailler conformément aux normes de sécurité, aux règles de l’art et aux attentes des maîtres d’ouvrage.

-à partager nos connaissances et nos savoirs avec tous les membres présents sur les chantiers.

-à faire participer chacun en fonction de ses compétences.

-à mettre en valeur l’ingéniosité et la richesse de chaque individu.

-à ne pas conseiller en dehors de nos attributions, connaissances et expériences.

Sans objet pour ce qui nous concerne !

Nous nous engageons en outre à respecter la gratuité des échanges entre membres bénévoles et à ne pas accepter ou proposer de rémunérations non sujettes à facturation ou à emploi salarié et à proscrire le travail clandestin des chantiers « Compaillons ».

OK à 100% !!!

Je m’engage à me comporter conformément aux principes de la charte et à en promouvoir l’esprit et les actions qui en découlent.

Oui, avec les réserves mentionnées ci-dessus...

Reprise des commentaires de l'ancien site

No.1 : pareil ! Nous aussi, nous autoconstruisons en paille, et nous envisagions d'adhérer à la charte pour évoluer en chantier participatif... Mais le chapitre "professionnels" nous en a dissuadé... On part du principe qu'on est novice en toutes choses (et c'est le cas !). Alors s'il faut faire appel à un pro à chaque fois, ce n'est plus de l'autoconstruction, et ce n'est pas le même budget !... Du coup, il a fallu abandonner l'idée du chantier participatif, et commencer à envisager de se débrouiller avec nos seuls 4 bras ... (la plupart du temps 2 !) On y arrive ! Même s'il y a quelques coups de blues de temps en temps... http://paillhautjura.canalblog.com norbert Réponse de Thierry : Pourquoi ne pas proposer de chantiers participatifs en dehors de la Charte des Compaillons ? Il y a plein de futurs auto-constructeurs que ça peut intéresser, même s'il n'y a pas de professionnel sur le chantier. Appendre et tâtonner ensemble, c'est aussi très pédagogique. Il suffit d'afficher clairement les parties de la charte avec lesquelles nous ne sommes pas d'accord ou que nous ne sommes pas en mesure d'appliquer. On passe tous par des coups de blues, mais il en sort toujours quelque chose de bon ;-) Bon courage ! Thierry No.2 : charte Bonjour, En ce qui concerne cette petite phrase : "me faire accompagner par un professionnel lorsque ma maitrise n'est pas compléte", elle est plutôt là pour couvrir les abus de demande de bénévoles qui souhaitent apprendre quelque chose. Il suffit de les prévenir et il n'ya pas de probléme s'ils sont d'accord pour tatonner avec vous. J'ai bien aimer ta façon de présenter ce que tu pourras respecter et moins par rapport à la charte : les personnes qui veulent venir sont prévenus, c'est surtout ca le respect de la charte et des autres. Je sais que tout ca doit évoluer .......mais j'ai vu certains chantiers et j'ai préféré mettre des gardes fous ! Amicalement, Philippe Le Pailleux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire