mercredi 27 juin 2007

Etat des lieux le 24 juin 2007

Nous voilà installés dans notre maison en paille... Enfin, quand je dis installés, c'est plutôt « en cours d'installation », car nous n'avons pas encore de chambre, ni d'eau chaude...

Alors, nous campons dans une belle tente prêtée par Nelly et Charles. Pas désagréable, même si la pluie ne facilite pas vraiment les choses... Bref, l'aventure continue et nous en acceptons les contraintes... ainsi que les satisfactions, qui compensent largement les premières.

Vue de la route...

Une photo prise cet hiver, avec un fort zoom, depuis la route. Juste pour le plaisir de vous la montrer sous cet angle ! Pour ce qui est de l'aspect extérieur de la maison, rien n'a changé jusqu'à aujourd'hui.

Maison vue de la route

Visite guidée de la partie du RCH que nous commençons à habiter...

C'est la partie en rouge (les 4 chambres et les 2 salles d'eau) sur cet extrait du plan :

Entourée de rouge, la partie du RCH que nous allons habiter provisoirement

Ci-dessous, c'est l'entrée provisoire, plutôt encombrée. C'est comme un corps humain : des veines (eau froide) et des artères (eau chaude), et un système nerveux (électricité) !

Pour l'instant, on est obligés de marcher en évitant de s'empêtrer dans les gaines. C'est un bon exercice de « conscience au quotidien » !

Le premier qui « des gaines » a gagné !

On commence à poser un peu de terre battue pour cacher les gaines et marcher plus confortablement. C'est aussi nécessaire pour pouvoir passer avec le diable qui nous aidera à transporter notre ballon solaire.

On prend directement l'argile légèrement sableuse disponible en abondance sur notre terrain. Elle se modèle facilement et se tasse très bien.

Mais on ne terminera la terre battue qu'à la fin du chantier : huile de lin et cire d'abeille.

Pour les chambres, on mettra du plancher sur la terre battue, qui servira notamment de masse thermique. Pour poser le plancher, on intercale des plots de bois dans la terre sur lesquels on fixera des liteaux.

Début de pose de la terre battue

Voici la pièce la plus avancée de ce RCH que nous habitons : la salle de douche. Il reste à faire l'enduit final sur le mur de paille ; pour l'instant, on a simplement recouvert le corps d'enduit (terre+sable+paille) de lait de chaux (en blanc sur la photo).

Les toilettes sèches ne sont là que provisoirement, en attendant que la pièce qui leur est réservée soit prête.

Salle de douche : vue de l'entrée

Tous les autres murs et le plafond sont en lambris :

La douche (suite)
La douche (suite)

Et voilà d'où vient la terre utilisée pour les murs et le sol : juste à côté de la maison !

Il fallait justement décaisser à cet endroit pour y creuser la grande citerne d'eau de pluie.

On enlève la terre végétale sur environ 20 cm (qui sert à remblayer un peu plus loin) et on a un magnifique filon d'argile au-dessous.

Là, c'est Herbert qui s'y colle (dans tous les sens du terme) !

La terre est prise juste à côté, n'est-ce pas Herbert ?

Quelques jours plus tard...

Terre végétale et argile légèrement sableuse

Et voici la salle de bains... Bon, pour l'instant (et sans doute pour un moment, vu la vitesse à laquelle avance le chantier !), elle va servir de cuisine.

La salle de bain transformée en cuisine de fortune

Ici, ce sera l'emplacement de deux lavabos. J'y ai installé provisoirement (posé sur des briques) l'évier qui sera plus tard dans le garage et j'ai fait une table de travail et une étagère avec du bois de récupération.

Un évier de récupération, un peu de bois récupéré lui-aussi comme plan de travail et c'est parti !
La même chose vue de dehors

Vu que le provisoire risque de durer longtemps, on a installé quelques éléments de confort, à l'endroit de la future baignoire (que l'on utilisera modérément, économie d'eau oblige !).

Le provisoire n'exclut pas un minimum d'équipement !

C'est petit, mais avec un peu d'organisation, on arrive à tout caser, ou presque.

On range où on peut !

Pour l'instant, seul le plafond est terminé. Plus tard, comme pour la douche, tous les murs seront en lambris, sauf le mur de paille extérieur, qui sera enduit à la chaux.

La cuisine aussi a son plafond en lambris... en attendant les murs

Et comme il faut bien travailler un peu, nous avons aménagé un bureau provisoire dans la future chambre d'amis. Le mariage de l'informatique et autres technologies modernes à la paille et la terre est assez cocasse !

La future chambre d'amis transformée en bureau provisoire
Technologie moderne et murs en paille !

Là encore, seul le plafond est fait. Cette pièce sera terminée à la fin du chantier, quand les bureaux seront déménagés à l'étage.

Le plafond en lambris du bureau

Dans cette même chanbre d'amis, il y aura un pan qui fera office de local technique (c'est le seul endroit approprié du RCH). C'est là que nous allons installer notre ballon solaire et tous les appareillages associés.

Un côté de la chambre d'amis servira de local technique

On voit bien les pans de murs en terre-paille-sable plaqués sur des canisses. Mais le temps humide n'aide pas : le séchage a du mal à se faire et des moisissures apparaissent à certains endroits. On va devoir assainir tout ça en appliquant un lait de chaux.

Toutes les cloisons du RCH sont faites d'un mélange terre-sable-paille plaqué sur des canices

Le ballon et les panneaux solaires qui attendent d'être installés !

Le ballon et les panneaux solaires attendent sur leur palettes !

La suite des commentaires bientôt !

Notre future chambre sert de salle à manger
La future chambre de Mélody sert de dressing improvisé
La future chambre de Florent transformée en salon-séjour-salle de jeu...
Florent y est déjà au travail !
Les chats préfèrent s'y reposer !!!
Les plafonds de la plupart des pièces restent à faire...
Les chambres à coucher !
On est bien dans un nid posé sur la paille !
Mais il va falloir songer à prendre son envol...
...sous les yeux attentifs de papa et maman !
Et aussi ceux, non moins attentifs, de nos deux chats !
Un lézard vert adepte des baies d'argile !
Une rainette électricienne !